Animer des formations : une véritable expertise.

Pour mettre sur pied une formation, être bon dans son domaine ne suffit pas, encore faut-il être capable de faciliter les apprentissages et d’offrir aux participants l’opportunité d’apprendre. C’est l’objectif principal des formateurs et des formatrices d’adultes qui manient aussi bien les concepts de l’ingénierie pédagogique que les théories de l’apprentissage des adultes.
Le formateur  ou la formatrice élabore et met en œuvre les dispositifs de formation, ils conçoivent les supports pédagogiques, scénarisent son animation en s’adaptant à leur public et leurs attentes et évaluent les acquis à l’issue des nombreuses phases d’apprentissage.
Le succès d’une formation repose sur l’agilité du formateur ou formatrice et sur sa capacité à rebondir en fonction des réactions de son public, de ses attentes. Lever les freins, susciter l’adhésion ou faciliter collaboration pour favoriser l’apprendre ensemble sont des challenges qu’ils devront relever tout au long de la formation. Ainsi le « funny learning », issus des neurosciences et qui met au centre le processus d’apprentissage, devient une arme stratégique pour les formateurs et formatrices. Mettre en place des jeux pédagogiques, des réveils pédagogiques, des « scape game » sont les nouveaux défis de la formation présentielle et de véritable vecteurs d’innovation pédagogique.
Si on ajoute à cela l’arrivée des nouvelles technologies qui entourent et voire intègrent la formation traditionnelle, le formateur ou la formatrice se transforment alors en expert technique des outils digitaux qui jonglent avec les quizz en ligne, les outils de partage de l’information, les documents partagés en ligne, les sites internet, les vidéos voir les classes virtuelles et mêmes de nos jours la réalité augmentée ou virtuelle. Ce tour de passe-passe entre animateur et e-formateur ne va pas sans un savoir-faire établis et une bonne maîtrise des outils digitaux. Cette transformation des pratiques fait encore évoluer les pratiques de formations et sont de vrais défis à relever pour rester dans l’air du temps.
En tant que formatrice consultante, j’identifie et analyse la demande du client, les besoins de formation, puis j’élabore et met en oeuvre les dispositifs et les programmes, conçoit les contenus et les supports pédagogiques adaptés, anime la formation et en évalue les acquis.
Voici quelques exemples d’outils et de méthodes que j’utilise en formation :
Méthodes pédagogiques :
– Méthodes interrogatives et participatives : lancer un débat, questionner les apprenants, susciter leur réflexion sur un point à mettre en avant et les impliquer directement afin de faire émerger des connaissances métiers. En effet, bien souvent les connaissances sont présentes au sein du collectifs et cela permet de s’appuyer sur le savoir individuel pour faire avancer le collectif. De plus cela est très valorisant pour les individus porteur du savoir
Méthodes actives : le théâtre, le jeu, la danse, la musique, … sont autant d’éléments surprenants qui casseront la monotonie d’une formation purement descendante et créeront une véritable dynamique de groupe. Cela permet de solliciter tous les sens nécessaire à l’ancrage des nouvelles acquisition, à la compréhension de situation complexes ou encore de lutter contre l’ennui qui fait décrocher les stagiaires. La mise en mouvement, le passage du savoir dans le corps sont les fer de lance des neurosciences appliquées à l’apprentissage.
Méthodes affirmatives : type d’exposé magistrale afin de donner des informations, des connaissances théoriques essentielles. Cette méthode classique et traditionnelle a encore toute sa place en formation. Toutefois au regard de mon expérience, je la mets en place toujours à la suite d’une activité participative qui permet de faire émerger les savoirs du groupe sur le sujet de façon à m’appuyer sur les acquis et amener le groupe plus loin.
Méthodes démonstratives : L’observation du geste technique reste une clef essentielles dans l’apprentissage. Effectivement être l’exemple dans la manipulation des outils est un savoir-faire essentiel des formateurs et formatrices. Toutefois, il est possible d’avoir recours à des vidéos ou tutoriel sur « youtube » par exemple ou des e-learning qui mettront les apprenants en posture d’observateurs en situation. Ainsi ils seront immergés dans la situation ce qui n’en sera que plus pertinent.
 Outils pédagogiques
KAHOOT : générateur de quizz en ligne ludique et stimulant.
PADLET :  générateur de mur collaboratif en ligne sur lequel les apprenants peuvent partager des informations, des documents, images et vidéos sous forme de post-it.
– Jeux cadres de Thiagi    :  les célèbres jeux qui favorisent la collaboration pour lever des freins, faire émerger des solutions, résoudre des problèmes complexes…
Funny Learning : un blog pour oxygéner, dynamiser et dépoussiérer vos formations en vous inspirant des neurosciences
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s